Pour qui jouez-vous ?

Quand j’ai commencé les arts martiaux, je voulais apprendre à me défendre à l’école. Puis, je rêvais de devenir fort, très fort, même le plus fort sans vraiment savoir ce que ça voulait dire à cet âge.

Et un jour, j’ai pris conscience que je ne deviendrai pas le plus fort du monde. D’autres athlètes étaient plus déterminés, acharnés et prêts à tout sacrifier pour cet objectif.

C’est un constat difficile mais essentiel dans le parcours d’un sportif.

Qu’est-ce que je suis prêt à sacrifier pour atteindre mon objectif ?

Jusqu’à 12 ou 13 ans, tous les jeunes sportifs français s’entraînement plus ou moins avec la même intensité. 3 à 5 entraînements par semaine en club et les compétitions en week-end.

Au-delà, certains sportifs entrent dans des parcours de sport/étude ou des centres de formation et tout leur emploi du temps est orienté autour de la pratique sportive.

C’est le croisement entre deux chemins. Est-ce que je veux m’investir à 100% dans la compétition ? Est-ce que je suis prêt à sacrifier tout le reste ?

Shaolin Temple UK - 2007

Ce n’était pas mon cas. Pourtant, j’ai continué à m’entraîner tous les jours. J’ai perdu l’objectif qui me motivait depuis des années mais je n’ai pas ralenti l’entraînement.

C’est à ce moment que j’ai réalisé que je ne m’entraîne pas pour être meilleur que les autres mais pour moi ! Je m’entraîne pour progresser chaque jour un peu plus.

C’est la beauté de la voie martiale. Elle forge, jour après jour, le corps et le mental de ces pratiquants.

À chaque entraînement, tu apprends à canaliser ton énergie, à gérer tes émotions dans des situations difficiles, ta frustration et ta colère.

Tu apprends à laisser ton ego en dehors du tapis.

Jiujitsu WNO

Tu oublies l’idée de gagner tous tes combats sur le tapis. Tes adversaires deviennent tes partenaires d’entraînement, tes coéquipiers.

On s’entraîne ensemble pour s’entraider à progresser individuellement et collectivement.

En ce sens, il y a une vraie forme de cohésion d’équipe, d’esprit d’équipe dans un dojo.

Quand un athlète part en compétition, tous ses partenaires sont avec lui. Il représente les couleurs de son club, les heures d’entraînement passées ensemble sur le tatami.

Aujourd’hui, en préparation mentale, j’adapte ces leçons du tatami pour accompagner ceux qui veulent progresser et atteindre leurs objectifs.

Quel que soit votre projet ou votre objectif, il est indispensable de vous poser quelques questions avant de vous lancer.

Pour qui vous entraînez-vous ? Pour qui jouez-vous ?

Cet exercice de lucidité vous permet d’identifier vos motivations et d’évaluer la faisabilité de votre projet.

Vous êtes prêts à aller plus loin ? Contactez-moi